Folie des parfums

Je me suis longtemps tenue à un parfum. Pas le même au fil des années, mais quand je trouvais un gagnant je le gardais un bon moment. Une sorte d’identité temporaire, sûrement à importance subconsciente. Les changements de l’adolescence, tout ça tout ça.

Closeup of a young woman applying perfume

J’ai commencé avec un parfum plutôt adulte, le Parfum d’Été de Kenzo dans son bel écran forme de feuille. Un parfum qui se trouve encore mais rarement. Fleuri sans être sucré, végétal et léger, je pense que je le porterai de nouveau avec plaisir.

Flores 22

J’ai gardé ce parfum quelque temps avant de me voir offrir un Tocade de Rochas (quand on est ado on ne se rachète pas sa recharge de parfum, on fait avec ce qu’on nous offre!). Je l’adorais dans sa sublime bouteille déco, mais il était sûrement trop femme pour moi. Un floral ambré aux notes mixées de vanille et rose, c’est un oriental qui accompagnerai bien les soirées sensuelles en amoureux. Bref probablement trop pour une ado, on ne me l’a pas ré-offert…

Je crois que mes goûts ont ensuite presque fait un 180. Je crois bien que je l’ai choisi moi-même quand j’ai commencé à porter l’Ultraviolet de Paco Rabanne. Fleuri, fruité, avec juste une pointe d’épices et un petit fond vanillé, c’est un parfum jeune, dans une bouteille au design moderne. Moins dame que le Tocade et plus présent que le Parfum d’Été, il me plaisait je pense parce que j’arrivais à le sentir encore des heures après l’avoir enfilé.

Aucune de mes copines ne portais l’Ultraviolet et je crois que ça comptait, à une époque ou toutes les jeunes femmes étaient au Lolita Lempicka et Flower by Kenzo. J’ai donc porté ce parfum un moment; je ne sais plus exactement combien de temps, mais j’en ai eu plusieurs bouteilles. Il m’en reste encore un fond et il sent toujours aussi bon; mais peut-être plus pour moi…

LE parfum de ma vie c’est celui qui est venu après. Je l’ai aussi choisis moi-même, et je suis retournée aux bases qu’avait posé le Parfum d’Été. À savoir, un parfum léger, frais et discret mais qui une fois remarqué ne s’oublie pas. En tant que jeune adulte, j’ai choisis du beaucoup plus féminin et sensuel. Ce parfum c’est l’Eau de Toilette 1881 de Cerruti.

Qui dit Eau dit légèreté. Ce parfum est cela tout en étant bien plus. Il est l’essence de la féminité; il est rond, tendre, intensément floral mais boisé, envoûtant et intime… Bref il m’a marqué dès le premier pschitt, et je ne compte plus le nombre de bouteilles que j’ai eues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *